La tribu amani

«Contemporarybenin»: la vitalité de l’art contemporain béninois à Abidjan

L’exposition, qui regroupe plus de cent cinquante œuvres d’art contemporain réalisées par quatorze artistes originaires du Bénin, fait une première halte à Abidjan avant de s’envoler vers Cotonou. Dernière étape : Dakar.

« Participer à la circularité et à la visibilité de l’art contemporain en Afrique. » Telle est la mission que s’est donnée Idelphonse Affogbolo, l’homme d’affaires béninois derrière l’exposition itinérante Contemporarybenin. Cent cinquante œuvres d’art contemporain – tableaux, sculptures, photographies, céramiques – réalisées par quatorze artistes, tous originaires du Bénin, qui sont à découvrir pendant un mois à Abidjan, à la Galerie Amani et à la Fondation Donwahi, avant leur départ vers Cotonou en septembre puis Dakar en décembre.

[Lire la suite…]

L’exposition « ContemporaryBénin » se donne à Abidjan

EN IMAGES. Avant Cotonou puis Dakar, c’est sur les bords de la lagune Ébrié que « ContemporaryBénin » donne carte blanche à des artistes contemporains de l’ancien Dahomey.

Les amateurs d’art contemporain africain ont bien de la chance s’ils sont à Abidjan, la capitale ivoirienne. Depuis le 8 avril et jusqu’au 9 mai, la Fondation Donwahi, et la Galerie AMANI, deux lieux d’exception, accueillent l’exposition itinérante ContemporaryBénin, soit, plus d’une centaine d’œuvres – peintures, sculptures et photographies – de quatorze artistes béninois. Elle doit ensuite s’envoler pour Cotonou puis Dakar d’ici décembre 2021.

[Lire la suite…]

L’avis du Petit Futé sur GALERIE AMANI

Une des plus belles galeries d’Abidjan, et davantage un espace dédié à la flânerie rêveuse et à l’émotion esthétique, d’ailleurs, qu’un espace d’expo-vente à proprement parler. Entre les murs aux couleurs chaudes qui portent parfois la chanson des bambous ondoyant doucement sous le plafond à ciel ouvert, se fondent en un mélange harmonieux des sensibilités et expressions artistiques à la fois opposées et complémentaires.

Tour à tour originales, virtuoses, majestueuses, hilarantes, ingénieuses ou torturées, celles-ci se déclinent en objets originaux et pièces uniques, peintures, sculptures, mobilier de récup’ et autres objets de design et de décoration souvent détournés de leur fonction initiale. La galerie en elle-même est si atypique et joliment arrangée que l’on ne sait parfois plus trop où donner de l’œil, de peur de laisser échapper le moindre centimètre carré de cette beauté apaisante.

Léon N’Guetta, diplômé d’un doctorat en économie et maître des lieux, ne se prédestinait pourtant pas à une carrière artistique. Autodidacte intégral, il se spécialise notamment dans les colons et les « aoulabas », opulentes beautés sculptées dans le bois dont on retrouve quelques beaux exemplaires dans la galerie, en plus des massifs et superbes miroirs, tables basses et grands vases de ce self-made artist. Ici, on fonctionne au coup de cœur, et c’est d’ailleurs la philosophie de Léon : « Je ne vends rien qui ne me prenne pas vraiment aux tripes, c’est peut-être ce qui fait que ça marche bien ».

A visiter absolument.